vendredi 23 novembre 2018

DÉCODEUR DES TROMPERIES DIVINATOIRES


DÉCODEUR DES TROMPERIES DIVINATOIRES

Astrologie-voyance
La publication du Décodeur des Tromperies Divinatoires vise à réduire autant, qu’utilement et nécessairement, les offres des présagistes, lesquels, pour des motifs commerciaux développent des façades apparentes, dont la forme, la visibilité, et le vernis, facilitent le piégeage des consommateurs crédules, y compris dans les catégories sociales dites supérieures. Le dernier cas retentissant jugé en 2017 était celui d’une avocate parisienne[1] se plaignant, après la signature de 12 contrats successifs, en un trimestre, «qu'elle pensait faire appel à des professionnels en art divinatoire capables de prévenir l'avenir, ce qui n'était pas le cas.» L’usage d’expressions interdites, par les astrologues voyants, masque le trompe l’œil des prestations proposées. Il y a aussi les dérives, consistant à appliquer à la divination astrologique des termes, et des pratiques, propres aux activités réglementées, comme par exemple les soins relationnels de l’activité d’infirmier. Recherche de l’effet d’apparence. La FDAF[2], butant sur l’impossibilité prédictive, imaginait des applications lacaniennes à l’astrologie. En lui adaptant la relation soignant soigné. Imaginant l’invasion psychanalytique des planètes selon une approche à la Carl Rogers psychologue américain (1902-1987) centrée sur la personne. Les astrologues ne sont ni des soignants et leurs clients ni des malades. Ils sont incapables de congruence. La sympathie/empathie pose rapidement problème, et la considération positive cesse une fois la prestation payée.

Les mots ont un sens, et les astrologues voyants développent des stratégies rhétoriques pour persuader les crédules en les abusant. Par exemple l’usage du mot sérieux révèle des réalités insoupçonnées. Au nombre des techniques utilisées, on retrouve l’exploitation, en concentré, des débris résiduels des hérésies des siècles passés. Notamment en France les détritus de langage issus de l’héritage du scandale janséniste sur la prédestination. Avec les commentaires détournés des écrits de Saint Augustin Des astrologues voyants se sont spécialisés dans l’exploitation des mots valises. Dans le nombre se détachent François Rambert et David Mocq pour leurs abus répétés.

Afin d’établir ce décodeur objectivement, il était nécessaire d’utiliser d’autres techniques que les rappels culturels, ou la pratique de la méthodologie du scepticisme. C’est ainsi qu’il est fait appel à la radiographie des rayons 111. Afin d’obtenir une image nette des activités des présagistes, ou non, sur 15 variables non contestables. Chacune de ces variables permettant d’identifier des infractions objectivement cataloguées selon les directives européennes.

Voici, à titre d’exemples, quelques définitions décodées.  

Astroemail et AFCPM FAVMC



[1] Cour d’Appel de paris 9e chambre 16 mars 2017 Cosmospace Numéro d'inscription au répertoire général : 14/23373
[2] Fédération des Astrologues Francophones, association aux activités dangereuses

Expressions usuellement employées

Aide/relation d’aide
Expression introduite dans l’astrologie par une association loi 1901 dénommée FDAF ou Fédération des astrologues Francophone, depuis 1996. Une structure déceptive puisque dépourvue de la capacité fédérative.
L’inventeur de cette nouvelle «influence astrale» se nomme Alain de Chivré,
 premier président de la FDAF de 1996 à 2016. Alain de Chivré dotait les planètes de la fonction dite de la relation d’aide en la définissant en ces termes à l’article 5 du code de conduite de cette association :


Art. 5 : L’astrologue (membre de la FDAF) ne peut faire usage de l’astrologie que dans une  optique d’aide…

Il s’agit d’une tromperie au sens du Code de la Santé Publique. En effet, la relation d’aide est définie à l’article R.4311-2 de ce code en ces termes :
« Les soins infirmiers, préventifs, curatifs ou palliatifs, intègrent qualité technique et qualité des relations avec le malade. Ils sont réalisés en tenant compte de l'évolution des sciences et des techniques. Ils ont pour objet, dans le respect des droits de la personne, dans le souci de son éducation à la santé et en tenant compte de la personnalité de celle-ci dans ses composantes physiologique, psychologique, économique, sociale et culturelle :
1° De protéger, maintenir, restaurer et promouvoir la santé physique et mentale des personnes ou l'autonomie de leurs fonctions vitales physiques et psychiques en vue de favoriser leur maintien, leur insertion ou leur réinsertion dans leur cadre de vie familial ou social ;
2° De concourir à la mise en place de méthodes et au recueil des informations utiles aux autres professionnels, et notamment aux médecins pour poser leur diagnostic et évaluer l'effet de leurs prescriptions ;
3° De participer à l'évaluation du degré de dépendance des personnes ;
4° De contribuer à la mise en oeuvre des traitements en participant à la surveillance clinique et à l'application des prescriptions médicales contenues, le cas échéant, dans des protocoles établis à l'initiative du ou des médecins prescripteurs ;
5° De participer à la prévention, à l'évaluation et au soulagement de la douleur et de la détresse physique et psychique des personnes, particulièrement en fin de vie au moyen des soins palliatifs, et d'accompagner, en tant que de besoin, leur entourage. »

La relation d’aide relève de la pratique des soins relationnels, selon l’enseignement donné par l’IFSI « institut de formation des soins infirmiers ». La relation d’aide est encadrée, codée par la législation infirmière, et le référentiel de formation.
L’usage et la pratique de la relation sont réservés au personnel médicalement formé. Les adhérents, et membres de la FDAF, ne correspondent pas, au profil requis pour utiliser ces techniques avec les planètes. D’ailleurs la formation IFSI ne prévoit aucune application professionnelle des soins professionnels avec le système géocentrique, ni avec les effets de la lune. N’en déplaise à l’astrologue belge de la relation d’aide Jacques Vanaise de la FDAF. Depuis 1536 et l’affaire jugée en Sorbonne de l’analyse des rêves, sans Freud, appliquée à l’astrologie, il faut se méfier des facéties des astrologues belges. 

Dès lors qu’un astrologue-voyant, ou tout autre activiste du présage vous propose une prestation dite de relation d’aide, y compris karmastrologique comme Madame Beulin Weber par exemple à Tours (prestations dites d’astrologie et de santé. L’astrologie peut apporter des réponses à ces questions et nous aider à être acteur dans le processus de guérison.) Vérifiez si cette personne exerce une activité médicale déclarée en écrivant à l’ARS –agence régionale de santé-. Dans un second temps vérifiez si elle vous propose une feuille de soin, car les prestations sont cotées à la Sécurité Sociale. En cas de réponse négative de l’ARS, et en l’absence de feuille de prise en charge écrivez au procureur de la république afin de lui dénoncer que vous êtes victime d’un exercice illégal de la médecine par un divinateur. En effet, la relation d’aide ne s’adresse qu’au malade.

Pour votre information sachez que les problèmes relationnels donnent lieu systématiquement à un examen clinique. Notamment dans les cas suivants :
-problème relationnel lié à un trouble mental ou une affection médicale générale
-problème relationnel parent enfant
-problème relationnel avec le partenaire
-problème relationnel dans la fratrie
-problème relationnel dans les relations de travail (collègues et autorité)

-problème relationnel non spécifié (non classable dans les cas spécifiques)

Il apparaît que le 1er président de la FDAF, atteint lui-même vraisemblablement d’un problème relationnel croyait possible de doter les planètes astrologiques d’une fonction dite de relation d’aide dont elles sont dépourvues. Depuis 1628, aucun astrologue n’est parvenu à démentir, ni réfuter, le constat établi, sur la base de la théologie d’André du Val et de Philippe de Gamache, synthétisée par le Général de l’Oratoire de Paris Charles de Condren en ces termes « les planètes corps physiques sont sans influences psychiques ».

Dès lors qu’un divinateur quelconque vous proposera par l’astrologie de comprendre vos problèmes relationnels parent enfant, ou encore de types transgénérationnels, généalogiques, psycho généalogiques, conditionalistes, mythologiques, psychosomatiques, atypiques ou gelstat thérapeuthiques, il s’agit de pratiques trompeuses délictuelles sanctionnées par 2 ans de prison et 300 000 euros d’amende.


Astrologie boursière et financière

Activité exercée en France par 4 prestataires, dont l’un d’entre eux disparaissait en 2014. Un seul des 3 prestataires restant satisfait aux conditions pour exercer cette activité, à peu près légalement. Toutefois ce prestataire était condamné, à deux reprises par arrêt du Conseil d’Etat, pour son activité qualifiée de «susceptible de mettre en danger l’épargne en abusant les épargnants.»

Le prestataire actuellement autorisé –sous réserve- se nomme Jean François Richard à l’adresse internet bourse-anticipations.com. En effet, il exerce en qualité de journaliste, qualité reconnue au Code Monétaire et Financier. Son activité est actuellement tolérée, à raison de son caractère marginal, et de l’absence de plainte à son encontre déposée auprès de l’AMF au motif des loteries prohibées notamment.

Le prestataire disparu est la sarl Cosmovaleurs dont la gérante était Mme Solange de Mailly Nesles (fournissant actuellement des cours d’astrologie à l’agape de Paris). Le litige entre Jean François Richard et Solange de Mailly Nesles était tranché par une décision du TGI de Paris datée 30 janvier 2014. Sans appel.

Les deux derniers intervenants sont Emmanuel Le Bihan à Mur de Bretagne, et David Mocq à Paris. L’AMF les considère en qualité de non sérieux. Aucun d’eux n’est enregistré sous la dénomination de conseiller financier. Aucun d’entre eux ne possède de police de couverture au titre des assurances obligatoires pour les sinistres relatifs à leurs présages ou voyances. Selon la Police, ces prestataires se livrent à l’infraction commune des loteries interdites. Sur plainte motivée, l’AMF peut bloquer l’activité de ces prestataires pour une durée de 6 mois, notamment leurs comptes bancaires. Toute plainte de client est de nature à engager les poursuites, et les sanctions, pour loteries prohibées sous l’appellation de voyance boursière et financière ou encore d’astrologie boursière.
Sont réputées loteries et interdites comme telles : d'une manière générale, toutes opérations offertes au public, sous quelque dénomination que ce soit, pour faire naître l'espérance d'un gain qui serait dû, même partiellement, au hasard et pour lesquelles un sacrifice financier est exigé par l'opérateur de la part des participants

Cette infraction est punie de 3 ans d’emprisonnement et de 90 000€ d’amende. Commise en bande organisée –par exemple l’hébergement d’une adresse internet constitue une complicité, celle de l’hébergeur- la sanction passe à 7 ans d’emprisonnement et 200 000€ d’amende. Ainsi que par des sanctions complémentaires telles que la fermeture définitive du commerce électronique, ayant donné lieu à l’activité de la loterie interdite par prévision d’astrologie ou de voyance. Et l’interdiction d’exercer l’activité d’astrologue ou de voyant.

Médiation


Le mot médiation est utilisé comme terme équivoque, notamment par une organisation dénommée INAD pour abuser le consommateur. Médiation comporte un sens immédiat consacré par la réforme introduite en février 2016, par l’Europe. Consistant à fournir à tout consommateur l’adresse d’un médiateur de la consommation afin de régler GRATUITEMENT les différents éventuels occasionnés par la vente d’un bien, ou par la fourniture d’un service. Cette obligation est consacrée à l’article L.612-1 du code de la consommation  en ces termes :
Tout consommateur a le droit de recourir gratuitement à un médiateur de la consommation en vue de
la résolution amiable du litige qui l'oppose à un professionnel. A cet effet, le professionnel garantit au
consommateur le recours effectif à un dispositif de médiation de la consommation.
Le professionnel peut mettre en place son propre dispositif de médiation de la consommation ou proposer au consommateur le recours à tout autre médiateur de la consommation répondant aux exigences du présent titre.
Lorsqu'il existe un médiateur de la consommation dont la compétence s'étend à l'ensemble des entreprises d'un domaine d'activité économique dont il relève, le professionnel permet toujours au consommateur d'y recourir.
Les modalités selon lesquelles le processus de médiation est mis en oeuvre sont précisées par décret en Conseil d'Etat.
L’organisation dénommée INAD en France, fait usage d’un mot voisin, porteur d’un autre sens « médiation amiable ». L’idée évoquée semble similaire, notamment dans l’emploi de phrases suivantes extraites d’un document diffusé par l’INAD:
l'INAD intervient régulièrement en qualité de médiateur amiable
le consommateur pourra éventuellement demander à l'INAD d'intervenir en tant que médiateur,
Les termes employés ressemblent à celui du code de la consommation. Mais ils diffèrent car ils correspondent à une autre réalité, notamment par l’usage du mot « amiable ».
Ce terme « amiable » est absent de la loi, entrée en vigueur en février 2016, ainsi que du texte de la Directive Européenne. Pour un motif exclusivement juridique. L’activité dite de «médiateur amiable » caractérise les procédures de recouvrement de créance du code des procédures d’exécution. L’INAD, c’est d’ailleurs très surprenant, ne figure pas sur la liste des médiateurs de la consommation établie par la Commission d’Evaluation. Au motif que l’inad n’a pas la qualité de médiateur au sens de la loi.

Mais l’Inad n’est pas non plus un recouvreur de créance amiable, au sens de la loi et notamment du décret du 20 mai 2012. En effet pour que l’Inad exerce, y compris occasionnellement l’activité de recouvrement de créances, il est nécessaire que l’Inad en fasse la déclaration légale, et accepte de payer les taxes, et les charges correspondantes à cette activité. Or l’Inad fait du recouvrement de créance sauvage, en se présentant sous le statut association loi 1901, afin de frauder le fisc et ne rien payer du tout, pour une activité non légalement déclarée dans son objet social, publié au Journal Officiel du 04 janvier 2000, au lieu de celui de 1987, ainsi que l’Inad l’affirmait à son ex adresse internet.

L’inad n’est pas autorisée à recouvrer de l’argent pour le compte des consommateurs victimes des voyants et des astrologues. L’inad n’est pas un médiateur. Vous devez savoir, enfin que, le médiateur intervient gratuitement pour le compte du consommateur. Alors que l’Inad réclame 15% sur les sommes à récupérer en vous obligeant à lui payer cash 5% tout de suite. Ce qui est illégal. L’inad est un usurier de la voyance, et un profiteur du malheur des victimes. Ne vous laissez pas impressionner par les avocats auxquels l’inad s’adresse. Car l’inad vous demandera de régler leurs honoraires. Les avocats ne seront pas plus compétents ni autorisés à agir pour votre compte à récupérer de l’argent. Ils vous en feront surtout beaucoup dépenser. En résumé la proposition de médiation amiable de l’Inad constitue une tromperie, notamment une infraction au droit de la consommation.

Sachez enfin que la loi interdit à un professionnel de vous réclamer de l’argent pour récupérer ce qui vous est du. Réclamer des frais de recouvrement constitue une infraction punie et réprimée de 2 ans de prison et de 300 000 euros d’amende.
La violation de l'interdiction relative aux frais de recouvrement mentionnée à l'article L. 121-21 est punie d'un emprisonnement de deux ans et d'une amende de 300 000 euros.
Le montant de l'amende peut être porté, de manière proportionnée aux avantages tirés du délit, à 10 % du chiffre d'affaires moyen annuel, calculé sur les trois derniers chiffres d'affaires annuels connus à la date des faits.
Si vous recevez un jour une proposition de l’Inad, ou de tout autre organisme similaire, vous réclamant de l’argent, dénoncez-le IMMÉDIATEMENT au Service National des Enquêtes de la DGCCRF.

A titre d’exemplel’affaire Gérard Labarrère, ayant donné lieu à l’arrêt de la Cour d’Appel d’Aix en Provence, daté 25/10/2012 constitue un dérapage particulièrement grave des infractions dont l’Inad se rend coupable. M Labarrère avait sans précaution signé un pouvoir à l’Inad, s’engageant à payer 12% des sommes qu’il pouvait récupérer sur la voyante Mme Christina de Marseille. Condamnée par le tgi de Marseille, Mme Christina devait rembourser 156 000 euros à M Labarrère. L’inad réclamait sa part soit 18 720 euros. Refusant de payer l’Inad, qui n’avait rien fait. Gérard Labarrère était assigné en référé paiement à Toulon. Condamné à payer. Car le juge ignorait le texte d’ordre public, et l’avocate de Gérard Labarrère aussi. Gérard Labarrère s’étant informé sur l’Inad avait relevé que l’Inad trompe les consommateurs en utilisant une illusion de Moïse pour son identité. En appel les Juges d’Aix en Provence refusaient les demandes de l’Inad, en annulant l’ordonnance de référé de Toulon. Il est évident que l’argument de l’article L.132-23 du code de la consommation mettait fin aux demandes de l’Inad, en envoyant Sissaoui en prison pour 2 ans. Cette sanction viendra, tôt ou tard, de toute façon. Sissaoui vivra sa vieillesse en Centrale d’incarcération. L’inad et Sissaoui abusent de l’ignorance des consommateurs, ainsi que de celle des avocats qui les défendent. Lesquels confondent comme vous pouvez le faire médiation et médiateur amiable. Avez-vous compris ?

Qualité
Critère d’exercice d’une activité, définie par une loi, inapplicable aux divinateurs d’astrologie-voyance. Lire le commentaire établi pour le critère « sérieux/non sérieux ».

Sérieux/Non Sérieux
Dans la série honnête/honorable/sérieux/qualité il convient de distinguer les critères des caractéristiques certifiées. Parce ce que ces données diffèrent. Ainsi les critères honnête, honorable et sérieux s’appliquent aux fonctions définies par décret en Conseil d’Etat se rapportant aux activités réservées aux intermédiaires en investissement financier du Code Monétaire. De ce point de vue ni Rambert, ni non plus son, cher ami David Mocq, ne remplissent les conditions prévues pour en bénéficier. Ce qui revient à dire que lorsque Rambert s’affirme honnête, comme David Mocq, ils ne le sont ni l’un ni l’autre, au sens de la loi et du règlement. Dans un cas, comme dans l’autre, ni Rambert, ni non plus David Mocq, ne répondent aux critères définis, comme par exemple le parcours d’études supérieures nécessaires pour atteindre la note sérieux. Certes Rambert comme Mocq savent s’y prendre pour faire passer votre argent de votre compte bancaire aux leurs. Toutefois leurs connaissances sont insuffisantes pour faire mieux au goutte à goutte.
Quand à la notion juridique de sérieux, appliquée à la voyance, après une décision de principe de la Cour de Cassation de 2003, dans une affaire Vanessor, dans laquelle la haute cour jugeait la voyance en qualité d’activité aléatoire, les juges en 15 ans peaufinèrent leur point de vue. Depuis un arrêt très clair de la 9e chambre de la Cour d’Appel de paris, daté 16 mars 2017, la voyance est considérée en qualité d’activité non sérieuse, au motif «que l’on ne peut rien en attendre de concret». Il faut prendre l’habitude, lorsqu’un divinateur s’affirme sérieux, de lui coller en plus, l’étiquette négative « non » aux fesses. Au cours de l’été 2018 la fausse voyance israélienne Chai Roos voulait poursuivre astroemail pour la mention « non sérieuse » qui lui était accolée sur un forum de discussion. Son avocat, grassement payé, couinait comme un goret qu’on étrangle, en assurant que cette appréciation causait un tort, con-si-dé-ra-ble, à sa cliente, gravement atteinte dans sa réputation. Que seule l’allocation de 20 000€ pouvait cautériser, et encore ce n’est pas certain En doublant la somme. Dont la moitié remise à l’avocat pour obtenir enfin son silence, ll était éventuellement possible d’en attendre un résultat. La fausse voyante Chai Roos montait sur ses alezans, comme son conseil, afin de faire de l’esbroufe en croyant impressionner. Chai Roos, et son conseil, prenaient le consommateur pour un crétin. Alors que les conditions de la plateforme Wengo, sur laquelle la fausse voyante fait habituellement ses exhibitions de gogo girl, précisent « la divination est un divertissement ». Autrement dit Chai Roos est là pour amuser le client avec son baratin. Dès lors qu’un bouffon ne fait plus rire, en proférant des menaces juridiques, il convient de le virer manu militari. Chai Roos engageait les frais d’une procédure qui n’eut pas lieu, car l’assignation n’était pas retirée. Les faux voyants intimident pour impressionner comme les petits chiens aboient de loin pour faire entendre leurs voix. Pour ce motif, le révérend père Jacques de Billy conseillait d’étrangler les astrologues voyants. A son époque cela se pratiquait légalement. Depuis la pratique n’est plus autorisée. Il faudra inventer autre chose, sur le modèle pratiquée par le Fakir Birman en 1946 par exemple. Consistant à enduire le faux voyant astrologue de merde dégoulinante et odorante, dans un lieu public. Une autre forme d’entartrage. Le déversement d’un seau fécal sur la tête afin de calmer les ardeurs.    

Commentaires et annotations sur les prétentions publicitaires des devins actuels
UN VOYANT SÉRIEUX : DES AVIS VÉRIFIÉS adresse internet davidmocq.com. Annonce d’un visionnaire tapageur ayant perdu son contrôle au point de faire examiner s’il ne serait pas déjà devenu radioactif…

Une pratique sérieuse L’approche qualitative est primordiale à mes yeux. Adresse internet davidmocq.com C’est inquiétant David, vous fumez aussi la moquette ? 

.Mes consultations de voyance par téléphone, reposent sur trois valeurs : qualité, sincérité et honnêteté. Celles-ci coexistent dans un puissant éther de professionnalisme. David Mocq donne dans le poison hallucinogène. Ethérénomane. Engourdissement du cerveau par l’alcool. Usage du chloroforme pour gogo à «l’eau de vie de pro ».Fallait oser l’emploi du marc de sincérité mélangé à la bénédictine de l’honnêteté. Gnole, goutte, rincette ou simple tord-boyau ? Ethylisme pour crédule. Avec David Mocq tout y passe, notamment afin d’atteindre l’overdose de la cuite.

. je tente -en vain- depuis toujours d’être parfait. On croirait entendre une tirade de Belmondo dans «l’Incorrigible»

. « A mon sens, une consultation de voyance sérieuse ne s’improvise pas et les conditions favorisant l’émergence d’une vraie voyance de qualité sont essentielles ». On s’interroge sur les conditions de fuite, en catimini, d’une fausse voyance défectueuse pour se représenter une consultation sur le mode de la comédie facétieuse dans le style David Mocq. Tout simplement hilarant.

. « les prévisions et les analyses factuelles tendent ainsi à une justesse exemplaire ». La modestie n’étouffe pas David Mocq dans l’emphase des propos grandguignolesques.

. « J’aspire, en toute humilité, à rester un voyant de qualité. » De quelle marque d’aspirateur David Mocq parle-t-il ? Faure, Hoover ou Dyson ?

. « Il ne s’agit en aucun cas d’un numéro de cirque, ni même à une stratégie visant à vous mettre en confiance. En vérité, une telle démarche n’a de sens — au fond — que pour moi-même. Mon approche de l’exercice de la voyance étant qualitative, ce protocole me semble indispensable lors d’un premier entretien ». Dans l’exercice de la fausse modestie david Mocq est tout simplement époustouflant. Notamment dans le numéro de clown «c’est pour moi». Sous la forme de la réplique finale de Belmondo dans Le Professionnel après avoir frappé l’inspecteur Farge en déclarant « le croissant ! c’est pour lui ».

A compléter
©2018 astroemail® reproduction interdite


Fédération Américaine des Voyants et Médiums Certifiés®™
Organisme de bienfaisance déclaré incorporation le 23/12/2016 à New York C397197 California New York
L’AFCPM FAVMC diffuse gratuitement l’information sur les activités des divinateurs astrologues-voyants afin que le consommateur soit normalement informé et raisonnablement attentif et avisé vis-à-vis d’un bien ou d’un service.

The purposes to be pursued in this state are:
Helping, by free advices of counter intelligence, psychics, mediums, and astrologers victims and others victims of various forms of mental frauds. Using for that any kind of communication system. Help for people who needed The Shadow Walking.
Enregistrement inpi N°16 4 609 207 21/10/2016 CEO claude Thebault Plento 26-6 Kaunas 45400 Lituanie
Adresse électronique afcpm-favmc@astroemail.com  )370 65867382
L’AFCPM informe gratuitement les victimes des voyants, des médiums et des astrologues, ni frais de dossier, ni cotisation d’adhésion, ni honoraires, ni dépens, ni demande de dons, ni quête