samedi 16 février 2019

DÉCODEUR DES DIVINATIONS


Le décodeur de la divination


Nous assistons actuellement à un grand lavage de cerveau de la crédulité de la part des éditeurs de livres. Les dernières parutions privilégient les angélismes. C’est à qui parlera des anges sans jamais avoir fait profession chez les oratoriens, pour être autorisé à aborder ce sujet particulièrement controversé.

Pierre de Bérulle l’inventeur des super héros de Marvel
L’homme qui introduisit les anges dans le discours religieux, avant qu’ils ne passent dans le quotidien de la divination se nomme le cardinal Pierre de Bérulle. Premier général de la Congrégation de l’Oratoire. Auteur du Traité des Energumènes. Un ouvrage à la lecture répugnante. Pierre de Bérulle (1575-1629) obtint l’accord du Pape pour entretenir les fidèles sur le discours des Anges. Les Anges ça ne date pas d’hier, mais d’avant-hier. Fondateur d’un ordre religieux, l’Oratoire de Jésus, le seul organisme autorisé dans la chrétienté à former des spécialistes en reconnaissance faciale  d’angélisme. Les oratoriens, dispensaient une formation secrète permettant à ses religieux de distinguer, parait-il, dans le quotidien, visiblement, le visage, l’identité et le nom de l’ange gardien de chaque chrétien. Pierre de Bérulle, grand inventeur de l’imaginaire chrétien, fit ainsi entrer le merveilleux dans la croyance comme les mythologies de Mardouk à Babylone. A une époque ou la croyance s’essoufflait après un millénaire culminant au Moyen Âge. Le discours des anges est un propos fantastique post moyenâgeux destiné à insuffler un renouveau de foi.
Pierre de Bérulle eut le privilège, dans sa vie, de fréquenter la seule personne connue en occident ayant Dieu pour ami, le père Charles de Condren. L’ami de Dieu. Lequel deviendra le second général de l’Oratoire jusqu’en 1641. Charles de Condren le seul ami, certifié, de Dieu sur terre. L’homme qui prétendait discuter quotidiennement avec Dieu es qualité de confident régulier. On demandait à Pierre de Condren de passer des messages à Dieu. Il s’en chargeait et répondait aussi du résultat. Comment Dieu acceptait, ou refusait de satisfaire, les commissions reçues. Il apparaît, à lire les textes de la Congrégation, que tous les oratoriens formés par la règle, n’étaient pas en mesure d’identifier les anges. Ce qui signifie que les auteurs actuels, qui se répandent sur le sujet, s’avèrent être plutôt des hurluberlus, recherchant des droits intellectuels monnayables et rémunérateurs au taux de 10%, en surfant sur un engouement artificiel suscité par un vide éditorial. Ainsi des divinateurs proposent des retours d’affection par les anges. Sur le  fondement de la prestation suivante : votre ange gardien persuadera l’ange gardien ; de votre ex partenaire, de revenir dans votre vie après vous avoir abandonné. Bien entendu cela se paie fort cher. Non pas que l’Ange ait un compte à l’UBS Suisse. A cause surtout du prix des prières. Pour faire une substantielle économie il est recommandé de faire vous-même vos dévotions à l’église, devant l’autel de votre choix, pour le simple prix d’un cierge, et quelques heures de prières en  position agenouillée. Il est vrai que de nos jours le choix entre 2 heures sur Instagram, et 2 heures de prières dans une chapelle, met à rude épreuve les patiences, au point de préférer payer un tiers pour prier à votre place. Cela fait une contrainte de moins.
Pierre de Bérulle inventa les anges à l’usage des chrétiens, comme Marvel les super héros, dotés de super pouvoirs pour satisfaire tous les super désirs terrestres. Les crédules ajoutant foi au discours des anges sont aussi les mêmes à croire à Hulk, à Spider Man, à Bat man le vengeur, au Joker, ainsi qu’à Gotham City. Il y a la frange des héros de l’heroic fantasy aux effets de la Kryptonite rouge de Superman voire de Super Woman, sans oublier le Surfer d’Argent affrontant Galactus pour  sauver le système solaire menacé d’extinction de la fonte des glaces et du réchauffement climatique. On voit ainsi mieux les 12 travaux d’Hercule qui restent à faire, en France, au président Macron, pour sauver son quinquennat. Heureusement que Dominique Sauvebois pratique les anges quotidiennement sur ses Domica pour sauver le président Macron de la colère des Gilets Jaunes.  Il y aussi l’astrologie par les anges d’Agnés Meriau confondant de bêtises. Un ange par maison céleste, ce qui fait 12 anges à disposition dans un thème astral. Dominique Sauvebois n’y avait elle-même pas pensé. Agnés Mériau, peu catholique, n’est pas sortie de l’Oratoire, elle n’y a pas même pas été admise. Cela ne l’empêche pas de proposer aux crédules l’astrologie des anges pour un prix non symbolique. Le calcul de la maison de l’ange ascendant se monnaie. Tout à un prix surtout quand c’est approfondi de crétinerie galopante notamment l’ange de la lune noire ou l’ange du nœud vrai ou moyen. L’astrologie des anges ou les anges de l’astrologie. Agnes Mériau une astro angélique de la Fdaf.
Pour toutes ces raisons il devenait indispensable de publier un décodeur des divinations afin de s’y retrouver dans tous le fatras des inventions commerciales. Certaines sont anciennes, d’autres sont nouvelles. Le crédule, lui-même, peine considérablement à y retrouver ses petits. Le décodeur à paraître bientôt.



Sybille de Panzoust



samedi 26 janvier 2019

de la mauvaise planète aux fausses idées


mauvaise planète et idÉes fausses
la mauvaise planète aux fausses idées


la revue Astres publiait un article consacré à la Bataille de Cannes, sous la signature de Dan Martin, se rapportant à la célèbre interrogation de Cicéron publiée dans son traité de la Divination, de divinationne, à propos des légions romaines décimées par Hannibal le 02/08/-216  « ces morts étaient-ils tous nés sous la même étoile ? ». Expression d’un concept mésopotamien (babylone/sumer/chaldée) dénoncé par un augure, praticien de la consultation des auspices. Cicéron pensait que la faute incombait au non respect, par les consuls commandant les légions, des rites traditionnels hérités des étrusques. Aucune de ces deux explications ne convient.

Depuis Cicéron, le sujet a connu de nouveaux développements au cours des siècles, avec des interrogations supplémentaires. Guère plus résolues elles aussi. Citons deux auteurs importants à connaître, pour votre culture: Jean Calvin et Jacques de Billy. Dans son « Avertissement », publié à Genève, Jean Calvin posait la même interrogation à propos des 300 000 Maures massacrés lors des guerres de la Reconquista (reconquête) espagnole des rois Catholiques Isabel et Ferdinand. Ses arguments méritent la lecture. Ils font suite au propos d’Homère relativement aux guerriers grecs, revenus de la guerre de Troie, péris noyés en méditerranée. «Ces guerriers étaient-ils tous nés sous le signe d’Aquarius pour avoir la même fin ?». Nous savons, aujourd’hui, que les tragédies maritimes de ces anciennes époques ont toutes une cause technique. Les embarcations ne résistaient pas à la mer à cause des défauts de fabrication. Insuffisance technologique. Ni les dieux, ni les planètes, n’avaient à y voir. Des siècles furent nécessaires pour que la technologie navale s’améliore enfin.
De la notion d’étoile, la question dérive ensuite sur une constellation, puis sur ce que les astrologues nomment un signe. Au fur, et à mesure, la tendance à noyer le poisson s’élargit lorsque la divination sèche à donner des réponses. Classique. Une explication chasse l’autre avec un effet fourre-tout pour justifier le caractère collectif.
Jacques de Billy renouvelait le genre, en le modernisant dans le «Tombeau de l’astrologie judiciaire» rebaptisé le Jeu de l’oie astrologique. En distinguant la symétrie, de l’asymétrie des destins. Une réflexion philosophique de haut niveau comme on en trouve rarement de nos jours.
Toute personne ayant un degré en astrologie se doit de connaître ces textes, notamment ces arguments. Afin de pouvoir y répondre. Cicéron posait sa question sur le mode de celui des voyants. Calvin et Jacques de Billy exposent des arguments nouveaux, avec des exemples concrets. Ainsi Calvin dissuadait les femmes « d’astrologuer » en développant la notion de péché : le mensonge, la tromperie, et le vol.
.tu ne mentiras pas car l'astrologie judiciaire est fausse et ne permet pas de lire l'avenir.
.tu ne tromperas pas en faisant croire que tu as un don oraculaire.
.tu ne voleras pas ton prochain en lui prenant de l'argent au motif de lui dévoiler l'avenir.
Au lieu de délivrer un propos moralisateur, relatif à ces 3 thèmes principaux, Calvin préféra aborder, sans les traiter à fond, plusieurs autres sujets, notamment celui les décès lors des catastrophes collectives.
.les 300 000 morts de la Reconquista espagnole avaient-ils tous le même horoscope? Calvin répondit que non, comme Cicéron pour les 40 000 légionnaires massacrés par l'armée d'Hannibal à la bataille de Cannes le 02/08/-216. Calvin se trompait, comme Cicéron d’ailleurs. Les notes publiées avec l'Avertissement en expliquent la raison. Lisez Calvin vous avez l’occasion de changer d'opinion à propos des hécatombes lors des tragédies collectives, et des cataclysmes.
.Toutes les personnes nées le même jour que Jules César, eurent-elles la même fin de vie? Calvin répondit que non, au motif de l'évidence. Il se trompait à nouveau. Statistiquement leurs morts se ressemblaient. Calvin l'ignorait, car à son époque Huygens n'était pas encore né, voila son drame. Calvin ignorait la notion générationnelle d'espérance de vie, ainsi que les tables de mortalité des compagnies d'assurances.
.L'étoile de Noel serait la preuve de la naissance de Jésus le 25 décembre.
A nouveau Calvin se trompait. Les connaissances de son époque ne permettaient pas de déterminer exactement la date, ainsi que l'année, de naissance du Christ. Le commentaire de l'Avertissement de Calvin vous révèle cette date ainsi que les positions planétaires du fils de dieu. Enfin, si cela vous intéresse, bien entendu!


Certes les astrologues, avec la notion floue d’orbe planétaire, usent des effets attrape tout afin d’amalgamer une masse considérable d’individus présumés concernés. Restons dans le contexte en posant trois dates :
02/08-216 Cannes 40 000 soldats romains morts
09/08/378 Andrinople 20 000 soldats romains morts sur le champ de bataille.
13/09/1515 Marignan 14 000 mercenaires Suisses exterminés par François 1er.

Cannes sert de marqueur repère pour les siècles suivants. Pour la première, sans être la dernière fois, Cannes symbolise la destruction, de l’armée romaine. Le général carthaginois Hannibal renonçait à pousser plus loin son avantage en refusant de marcher sur Rome psychologiquement sonnée. Les stratèges militaires se souviennent de la tactique employée. Hitler essaya de reproduire la faucille d’Hannibal. Il en résultait en mai juin 1940 la conquête de la France par les panzers de Gudérian lors de l’invasion allemande. Redoutable.

Andrinople marque un second Cannes, pour l’armée Romaine, par le nombre de pertes en soldats. Moitié moins, certes, mais une pâtée quand même.

Marignan se rapporte à la peignée prise par les Suisses en septembre 1515 face au jeune roi François 1er. 14 000 mercenaires suisses tués sur le carreau. Marignan c’est l’équivalent psychologique, pour la Suisse, de la bataille de Cannes de l’année -216 pour Rome. Car le massacre traumatisa la jeune confédération des cantons helvétiques, dont la spécialité n’était pas la production des coucous, mais la location de main d’oeuvre, contre argent, en faisant le commerce de ses mercenaires avec tous les rois d’Europe. Y compris les troupes pontificales. Il fallait encore attendre plus de 3 siècles pour que la vocation «humanitaire» se manifeste enfin, tardivement, avec Henri Dunant, et son projet de Croix Rouge. Car entre les époques de Marignan et de Dunant, la Suisse louait ses soldats à la France. La prise de La Bastille fit moins de morts que Marignan. En 1789 ce sont les mercenaires Suisses qui firent les frais des manifestations révolutionnaires parisiennes. Afin de défendre une forteresse, symbole, quasi vide de prisonniers.

Ces situations se rapportent à un nom commun dérivé du latin « male ostrum » ou les mals nés du mauvais astre, désignant les victimes. Il en est resté le mot malotru parce que l’expression populaire perdait aussi de son inquiétude dans la population. Malotru aujourd’hui ne désigne plus les malheureux de la mauvaise étoile. Le mot désigne les rustres et les grossiers personnages. Bref à des milliers d’années lumières de la catégorie des malchanceux.

Aujourd’hui, lorsqu’un avion se crashe, ou qu’un navire coule, les facebookiens délirent à longueur de page sur les malastrus victimes des hécatombes collectives. Nous sommes capables de calculer la probabilité d’un évènement. Mais on s’en dispense par paresse. Oublions Poitiers en 732, et les 375 000 arabes tués par Charles Martel. Bref, il ressort de tout cela que l’horoscope n’est pas un outil prédictif des calamités. Rétrospectivement les astrologues essaient de convaincre de la survenance d’un évènement qu’ils sont incapables de prévoir. C’est la seule chose à retenir.

Sybille de Panzoust







Fédération Américaine des Voyants et Médiums Certifiés®™
Organisme de bienfaisance déclaré incorporation le 23/12/2016 à New York C397197 California New York
L’AFCPM FAVMC diffuse gratuitement l’information sur les activités des divinateurs astrologues-voyants afin que le consommateur soit normalement informé et raisonnablement attentif et avisé vis-à-vis d’un bien ou d’un service.

The purposes to be pursued in this state are:
Helping, by free advices of counter intelligence, psychics, mediums, and astrologers victims and others victims of various forms of mental frauds. Using for that any kind of communication system. Help for people who needed The Shadow Walking.
Enregistrement inpi N°16 4 609 207 21/10/2016 CEO claude Thebault Plento 26-6 Kaunas 45400 Lituanie
Adresse électronique afcpm-favmc@astroemail.com  )370 65867382
L’AFCPM informe gratuitement les victimes des voyants, des médiums et des astrologues, ni frais de dossier, ni cotisation d’adhésion, ni honoraires, ni dépens, ni demande de dons, ni quête


 modalités de traitement des réclamations et de médiation des art L et R.111-1 consommation

Modalités de traitement des réclamations
En application de l'obligation légale prévue au 2° de l'article R.111-1 et 6° de L.111-1 consommation (recours au médiateur) vous pouvez réclamer contre un texte publié à cette adresse internet en faisant usage du droit de réponse prévu par le décret du 24 octobre 2007 au conditions suivantes :
Décret n° 2007-1527 du 24 octobre 2007 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne et pris pour l’application du IV de l’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique

Article 1
La demande d’exercice du droit de réponse mentionné au IV de l’article 6 de la loi du 21 juin 2004 susvisée est adressée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou par tout autre moyen garantissant l’identité du demandeur et apportant la preuve de la réception de la demande.
La procédure prévue par le présent décret ne peut être engagée lorsque les utilisateurs sont en mesure, du fait de la nature du service de communication au public en ligne, de formuler directement les observations qu’appelle de leur part un message qui les met en cause.
Article 2
La demande indique les références du message, ses conditions d’accès sur le service de communication au public en ligne et, s’il est mentionné, le nom de son auteur. Elle précise s’il s’agit d’un écrit, de sons ou d’images. Elle contient la mention des passages contestés et la teneur de la réponse sollicitée.
Article 3
La réponse sollicitée prend la forme d’un écrit quelle que soit la nature du message auquel elle se rapporte. Elle est limitée à la longueur du message qui l’a provoquée ou, lorsque celui-ci ne se présente pas sous une forme alphanumérique, à celle de sa transcription sous forme d’un texte. La réponse ne peut pas être supérieure à 200 lignes.
Article 4
La réponse est mise à la disposition du public par le directeur de publication dans des conditions similaires à celles du message en cause et présentée comme résultant de l’exercice du droit de réponse. Elle est soit publiée à la suite du message en cause, soit accessible à partir de celui-ci. Lorsque le message n’est plus mis à la disposition du public, la réponse est accompagnée d’une référence à celui-ci et d’un rappel de la date et de la durée de sa mise à disposition du public.
La réponse demeure accessible durant la même période que celle pendant laquelle l’article ou le message qui la fonde est mis à disposition du public par l’éditeur de service de communication au public en ligne. La durée pendant laquelle la réponse est accessible ne peut être inférieure à un jour.
Lorsque le message est mis à la disposition du public par le biais d’un courrier électronique périodique non quotidien, le directeur de la publication est tenu d’insérer la réponse dans la parution qui suit la réception de la demande.
Le directeur de publication fait connaître au demandeur la suite qu’il entend donner à sa demande dans le délai prévu au troisième alinéa du paragraphe IV de l’article 6 de la loi du 21 juin 2004 susvisée ainsi que, le cas échéant, les modalités selon lesquelles il y est donné suite.
Article 5
La personne qui adresse une demande d’exercice de droit de réponse peut préciser que sa demande deviendra sans objet si le directeur de publication accepte de supprimer ou de rectifier tout ou partie du message à l’origine de l’exercice de ce droit. La demande précise alors les passages du message dont la suppression est sollicitée ou la teneur de la rectification envisagée. Le directeur n’est pas tenu d’insérer la réponse s’il procède à la suppression ou à la rectification sollicitée dans un délai de trois jours à compter de la réception de la demande.
Article 6
Est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe le fait pour la personne mentionnée au 2 du I de l’article 6 de la loi du 21 juin 2004 susvisée de ne pas avoir transmis dans un délai de vingt-quatre heures la demande de droit de réponse conformément aux éléments d’identification personnelle que cette personne détient en vertu du III du même article.
Article 7
Les dispositions du présent décret s’appliquent à Mayotte, aux îles Wallis et Futuna, en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie.
Article 8
La ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, la garde des sceaux, ministre de la justice, et la ministre de la culture et de la communication sont chargées, chacune en ce qui la concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
Fait à Paris, le 24 octobre 2007.

Votre réponse éventuelle, argumentée, avec ou sans pièce jointe comme élément de preuve sera publiée sous le texte initial avec la mention "droit de réponse" selon la forme prévue au décret. Les textes de propagande, de publicité ou de promotion d'activité seront refusés. Dans tous les cas, sans que vous puissiez vous y opposer, un commentaire suivra l'article expliquant le motif d'acceptation, ou de refus, de la demande de réponse formulée.

Soyez attentif au fait que votre demande ne porte atteinte à la liberté d’appréciation, et d’expression de l’auteur du texte, notamment au regard des références citées.

Vous pouvez ensuite saisir pour une médiation le médiateur du livre et de la culture à l'adresse suivante si votre demande reçoit une réponse négative argumentée, dans l’éventualité où cette médiation entre dans sa compétence pour la recherche d’une conciliation (prix du livre, et activité éditoriale):
www.mediateurdulivre.fr